Richard Dern
Opinions impopulaires d'un dino/nerd parmi les humains


Bonne année 2023 !

Publié le 23 décembre 2022

  1. Rétrospective de 2022
    1. Les petites choses de la vie
    2. Cours de langues
  2. Mes attentes pour 2023
    1. Mes résolutions
    2. Attentes personnelles
  3. Mes prédictions
    1. Faites en 2021 pour 2022
    2. Pour 2023
  4. Conclusion
    1. Déprimante...
    2. ...mais culturelle

Rétrospective de 2022

Autant le dire tout de suite, 2022 a été une année de merde, sur tous les plans.

Ainsi, alors que je m'enthousiasmais l'an dernier de mon nouvel environnement de travail, celui-ci s'est considérablement dégradé en 2022.

En sus de cette dégradation (que je ne souhaite pas détailler ici), c'est aussi à cause du travail que j'ai chopé le covid en mars. Je suis en 100% télétravail toute l'année, je sors une fois... J'ai fait chier tout le monde avec le masque, les règles d'hygiène, etc., et je suis le seul de mon entourage proche à l'avoir chopé. Et je l'ai refilé à mon épouse.

Il était prévu que nous partions aux États-Unis en août. Sauf que, attention surprise, mon épouse est partie seule.

Ma situation professionnelle s'est tellement dégradée que j'ai fait un "genre de brown-out" entre juin et août. Trop fragilisé pour partir trois semaines loin de chez moi, je suis resté, mon épouse est partie. J'ai mis longtemps avant de l'annoncer. Là encore, grosse culpabilité, gros malaise. Au final, ça a été difficile pour mon épouse mais elle était contente de ne pas avoir préparé le voyage pendant un an pour rien. Je sais qu'elle m'en veut encore un peu, mais elle m'en aurait encore plus voulu si elle n'avait pas pu partir du tout.

Mon PC de jeu est mort en mars, mais je l'ai remplacé en avril. Grosses montagnes russes émotionnelles.

Encore des montagnes russes émotionnelles lorsque j'ai contacté une maison d'édition pour publier "officiellement" - par la voie traditionnelle - L'Humain, cette espèce primitive. La maison d'édition me répond favorablement et m'envoit une proposition de contrat dans laquelle je vois que je dois mettre la main à la poche à hauteur de 2500 euros. On appelle ça une maison d'édition à compte d'auteur.

Un peu aveuglé par la joie qu'une maison d'édition s'intéresse à mon bouquin, il m'a fallut un peu de temps avant de réaliser que ce n'était pas comme ça que ça devait fonctionner... Du coup, mon livre est toujours auto-publié sur Amazon, et ne se vend toujours pas (puisque je n'en fais pas la promo, je sais, d'où l'intérêt d'une maison d'édition).

Ma grand-mère est décédée le 15 novembre. Rechute de la dépression le 1er décembre. Le froid glacial a emporté notre plus jeune poule soie dans la nuit du 15 décembre. Année de merde.

Les petites choses de la vie

Toutes ces émotions ont assombri toute l'année depuis mars, trop pour que les petits plaisirs de la vie les contrebalancent.

Pourtant, l'année avait bien commencé : j'ai publié une série d'articles consacrée à la recherche du clavier parfait. Mais la vie humaine étant ce qu'elle est, ce fut là l'essentiel de mes publications pour 2022.

En dehors du blog, je citerai le renouvellement de mon abonnement au magazine Sciences et Avenir dont je suis toujours très friand, mais je lui ai fait une petite infidélité puisque je me suis aussi abonné à Pour la science. Évidemment, les articles traitant de l'actualité se retrouvent dans l'un et l'autre, mais les articles de fond sont très différents et apportent des perspectives différentes. Pour l'instant, je n'ai pas de préférence pour l'un ou l'autre, ils me conviennent bien tous les deux, quoique je commence à me lasser de la quantité de publicités présentes dans Sciences et Avenir.

Ma collection Schleich est pratiquement terminée, selon mes critères. Elle trône désormais fièrement dans une étagère dédiée. Pour la petite histoire, initialement c'est une étagère à CD, qui se trouve avoir les dimensions parfaites pour accueillir même les plus grandes de mes figurines.

Du coup, j'ai commencé une collection de véhicules Matchbox issus de l'univers de Jurassic Park, dont je suis extrêmement friand, au cas où vous ne l'auriez pas deviné 😁 À moins de deux euros le véhicule, ça ne risque pas de me ruiner... Une collection logique, notamment compte tenu de la sortie de Jurassic World: Dominion en juin, dont je vous laisse découvrir ma critique.

Niveau jeux-vidéo, mon gros, gros coup de coeur de l'année, c'est ARK: Survival Evolved. C'est le genre de découverte, on se demande comment c'est possible d'être passé à côté pendant aussi longtemps (le jeu est sorti en 2015 en accès anticipé et son successeur est prévu pour l'année prochaine). Je viens de dépasser les 1000 heures de jeu, son achat (en promo en plus) a été largement rentabilisé, toutes les extensions incluses. D'autant que j'ai peut-être exploré 8% de ce que le jeu peut m'offrir. À vrai dire, je n'ai joué qu'à ça depuis le mois de mai.

En ce qui concerne la lecture, cette année je me suis consacré à la paléontologie, en particulier The Dinosaur Heresies de Robert Bakker. Et ça tombe bien puisqu'on fête en 2022 les 200 ans de la discipline.

D'ailleurs, le magazine Espèces a consacré à cet anniversaire un numéro spécial que je suis en train de lire avec beaucoup de plaisir.

Cours de langues

Côté culture, je me suis mis au latin sur Duolingo. J'ai vu mon épouse l'utiliser pour l'anglais, et c'est grâce à ça qu'elle a pu s'en sortir une fois aux États-Unis. Du coup, j'accorde à la plateforme un certain crédit, même si je suis venu à bout des 14 sessions de latin en à peine deux semaines. Il faut dire que j'avais besoin de ça, intellectuellement, et que je me suis donné à fond, en pulvérisant les scores des autres apprenants (toutes langues confondues).

Pour la petite histoire, je m'intéresse aux langues, à leurs origines, et à leurs transformations. À l'école, j'ai appris le grec, vu que tout le monde avait pris le latin et que je suis anti-conformiste. C'était extrêmement intéressant et je suis content de l'avoir fait. Néanmoins, le latin est une langue de sciences, et est à l'origine ou a influencé plus de langues modernes que le grec. Du coup, il fallait que je m'y mette, mais j'ai manqué de volonté, jusqu'à ce que découvre que Duolingo proposait des cours.

Sauf que ces cours de latin ne sont disponibles que depuis l'anglais, pas depuis le français. C'est le genre de challenge qui me plaît, et je me suis donc lancé, et terminé toutes les sessions avec le meilleur "score" de la plateforme, toutes langues confondues, deux semaines de suite.

Alors, évidemment, on m'objectera que ce n'est pas en apprenant sur Duolingo que je serai capable de tenir une conversation dans la vraie vie. Et je m'en fous... Mon but est d'entretenir mon cerveau (comme d'autres lèvent de la fonte ou courent sur un tapis pour leur santé physique), et d'augmenter ma culture de l'origine des mots et des langues.

Mes attentes pour 2023

Mes résolutions

J'aimerais bien passer à la 4K sur mon écran principal. L'an dernier, je suis passé en 3440x1440. C'est super, que ce soit pour jouer ou travailler, mais la 4K sera peut-être plus confortable encore.

En réalité, il y a peu de chances que je change mon écran, je disais ça pour faire la traditionnelle blague de geek. Je suis très satisfait de mes écrans actuels (un Hawei MateView GT 34 et un Alienware 25), et ils ne présentent pas de signes de panne.

Attentes personnelles

  • Garder mon blog un an de plus

C'était déjà une de mes résolutions de l'an passé et l'objectif est accompli. J'espère continuer comme ça, mais je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas.

D'ailleurs, je suis passé à un hébergement payant chez OVH en début d'année. Une de mes résolutions pour 2023 sera de rapatrier le site sur mon serveur à la maison, à condition que free me propose de la fibre (ce qui devrait arriver dans les prochains temps).

  • Publier une nouvelle version de Cyca

Là aussi, c'était une résolution de 2021 pour 2022. Malheureusement, les évènements de 2022 ont eu raison de ma volonté à le faire. Il faut dire que l'application est extrêmement robuste. Jamais un plantage, jamais de bugs. Cyca est mon chef d'oeuvre.

Je vous parais manquer d'humilité, mais c'est mon projet laboratoire pratiquement depuis que j'ai commencé le développement web il y a plus de vingt ans. Ça n'a rien d'étonnant qu'en vingt ans, on arrive à peaufiner une application jusqu'à atteindre une qualité presque irréprochable.

Néanmoins, on peut toujours faire mieux, et j'aimerais exploiter plein de techniques que j'ai appris depuis les dernières touches que je lui ai apporté il y a deux ans.

  • Travailler sur un deuxième livre

Encore une résolution de 2021 pour 2022 qui ne s'est pas concrétisée. J'ai déjà le titre et un plan en béton armé. "Il faut juste" que je m'y mette, mais ce n'est pas simple quand on est ralenti par les aléas...

Et puis, j'espérais aussi que d'ici-là, j'aurai déjà publié mon premier livre par la voie traditionnelle, ce qui ne s'est pas fait non plus.

  • Divers

J'ai eu ma saison 5 à Camp Cretaceous, donc j'aimerais bien une saison 6. J'ai aussi eu mes add-ons pour Jurassic World: Evolution 2, et une saison 3 à Love, Death + Robots. Rien de neuf concernant Black Mirror par contre, donc j'espère que ça sera pour cette année.

Sinon, j'aimerais bien changer notre télé qui commence déjà à fatiguer après 5 ans (de grosses tâches bleues apparaissent et s'étendent depuis les bords de l'écran). Changer ma colonne de douche. Installer mon atelier de bricolage dans la cave, avec des rangements. Et du coup, créer ma nouvelle station météo, et peut-être de nouveaux petits modules pour les volets électriques, la porte de garage, détection de fenêtre ouverte, ce genre de choses. Voire des petits robots tout mignons et utiles. Et reconditionner une tablette tactile en présentoir pour mon étagère à dinos.

J'aimerais bien aussi arriver à installer NixOS sur ma Lenovo M10, parce qu'Android, c'est le Windows de Google...

Je m'offrirais bien un Steam Deck.

Enfin, j'aimerais arriver à réaliser une copie de mes blu-ray les plus précieux sur un SSD ou un disque dur. Par pour partager, désolé, mais parce qu'au rythme où j'en regarde certains (Jurassic Park et Jurassic World...), je vais devoir les remplacer assez vite, ou remplacer la platine qui les lit. Mais pour cela :

  • je veux m'assurer d'en avoir le droit
  • je dois estimer la taille du (ou des) disques qui vont les contenir
  • déterminer la façon dont je m'en servirai (accrochés à la télé ou à un serveur)
  • déterminer la faisabilité de lire les blu-ray avec ma platine pour PC avec une interface eSATA ou SATA<->USB-C
  • déterminer les outils logiciels pour le faire
  • etc.

Mes prédictions

Faites en 2021 pour 2022

La pénurie de composants électroniques, associée aux taxes sur l’importation du matériel électronique depuis la Chine, va encore m’empêcher de mettre à jour mon PC de jeu

Malgré la pénurie et la montée des prix, j'ai pu remplacer mon PC de jeu.

Le Covid-19 et ses variants vont toujours être là, mais de nouveaux médicaments vont permettre de s’affranchir des injections trimestrielles ; les gens vont rester sales et vont toujours vouloir se rassembler, par contre…

Bon, il y a plus ou moins des nouveaux médicaments mais pas encore disponibles chez nous. Par contre, la deuxième partie de ma prédiction est toujours juste...

James Webb va nous fournir les meilleures images de l’espace jamais vues jusque là

Je ne me suis pas trop mouillé pour celle-là, et ce fut bien le cas.

Les téléphones pliables vont faire un flop à cause de la fragilité des écrans

Je ne sais pas trop si on peut parler de flop, considérant qu'apparemment, le marché est en hausse. Néanmoins, je ne suis toujours pas convaincu de leur pertinence (et ne le serai probablement jamais).

L’été 2022 va être très chaud, l’hiver très froid 🥶 - de nouveaux records de température vont être établis, et les phénomènes météorologiques vont s’intensifier

Là non plus je ne me suis pas trop mouillé. Ce n'est pas comme si on n'avait pas prévenu depuis le rapport du Club de Rome en 1972 (dont je parle dans L'Humain, cette espèce primitive).

Quelqu’un, peut-être Microsoft, va racheter la fondation Raspberry Pi

Bon, là, je me suis complètement planté. Avec la pénurie des composants électroniques, le prix des Raspberry Pi a décollé vers des sommets vertigineux. Pas le moment de racheter le truc.

Pour la postérité

Encore des fuites de données massives de la part d’entreprises qu’on pense être à l’abri

C'est arrivé tout au long de l'année. Facebook, Dropbox, Uber, Whatsapp, LastPass, etc. Les milieux médicaux sont particulièrement ciblés.

L’arrivée d’un nouveau chaton dans la famille, et peut-être de nouvelles poulettes

Pas de chaton mais des poulettes :

Malheureusement, comme indiqué plus haut, l'une d'elle est morte de froid en décembre (la rousse).

Pour 2023

Je ne vais pas me risquer à faire des prédictions précises en ce qui concerne la géopolitique, mais je pense que tout va se détériorer partout. J'ai l'impression que des pays de "second plan" commencent à se réveiller et à vouloir monter dans la hiérarchie mondiale, dominée par des États-Unis en quête d'un leader fort et d'une Europe qui se tire des balles dans les pattes. Mais on aura sans doute plus fort à faire avec la politique extérieure qu'intérieure...

La tech va continuer ses licenciements massifs commencé mi-2022, jusqu'à atteindre un équilibre. La tech a beaucoup trop recruté ces deux ou trois dernières années, c'est logique que ça pète à un moment.

Le rachat de twitter par Elon Musk a causé un nouvel exode vers mastodon, qui n'est pas capable de scaler. On va peut être finir par se rendre compte que - comme je le dis dans L'Humain, cette espèce primitive (c'est mon bouquin, je peux en parler autant que je veux) - "ce ne sont pas des outils techniques qui vont régler des problèmes sociaux". Entre ça et meta qui se casse plus ou moins la gueule, on est peut-être en train d'assister à un bouleversement des réseaux sociaux, qui aura des conséquences :

  • positives (prise de conscience de leur fatuité, changement de paradigme dans les business models à travers tout le web, etc.)
  • négatives (pas mal de boîtes vont perdre des plumes, y compris des grosses, mésusage des plateformes alternatives peut-être jusqu'à leur effondrement)

Je pense d'ailleurs qu'il n'est pas impossible qu'Elon Musk se présente aux présidentielles américaines. J'ai un doute sur celle-là considérant son sondage sur twitter (j'ai commencé à écrire cet article fin novembre, c'est dire à quelle vitesse les choses se passent en ce moment).

Les cryptos et tout ce qui gravite autour vont continuer de se casser la gueule. Pas au point que le concept-même de blockchain soit abandonné, mais au point que ses usages vont se transformer en des outils plus diversifiés que simplement "faire de l'argent". J'espère juste qu'on n'aura pas droit à une autre vague de NFT à la con, je parle de vrais outils réellement utiles à la société, technique ou globale.

On va surement continuer de scier la branche sur laquelle on est assis au niveau du climat, notamment à cause des pays émergeants. On va donc continuer de voir les températures monter avec toutes les conséquences que cela peut avoir. J'attends d'autres catastrophes naturelles, en sus des grands incendies qui deviennent monnaie courrante un peu partout dans le monde. Même si tout le monde continue de faire des efforts, on n'échappera pas à l'inertie (au sens "première loi de Newton").

Conclusion

Déprimante...

Il me tarde d'enterrer 2022, mais est-ce pour le meilleur ?... C'est sur cette phrase bien sombre que je quitte 2022. Sur ça, et sur une réflexion sur la fatuité du concept du nouvel an.

Chaque année, on fait le coup. Joyeux Noël, meilleurs voeux pour la nouvelle année. Comme si on savait que la suivante allait être pire que la précédente et qu'on s'encourageait mutuellement. Comme si le mot "année" avait même un sens.

Car, pour le commun des mortels, une année est une année administrative, qui commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre. Mais pour les "gens comme moi", peu touchés par l'administratif mais beaucoup plus par la science, une année commence lorsque la Terre arrive au même point après avoir effectué une révolution complète autour du soleil.

...mais culturelle

Alors, selon ma perspective, se souhaiter une bonne année revient à se féliciter entre humains de ne pas avoir empêché les lois de l'astrophysique de s'appliquer, voire à s'engager de ne pas le faire l'année suivante.

Le pire, c'est que le 1er janvier ne correspond même pas à un quelconque commencement, sur le plan scientifique. Si l'on choisissait, parfaitement arbitrairement, le premier jour du printemps comme premier jour de l'année (parce que nous avons conceptualisé les saisons en commençant par le printemps, alors que c'est une mi-saison, mais surtout parce que c'est celle au cours de laquelle la Nature renaît), il faudrait le fêter aux alentours du 21 mars.

Puisque la terre effectue une révolution elliptique (presque circulaire) autour du soleil, il y a une infinité de points qui pourraient être considérés comme le "départ" d'une révolution. Tracez un cercle ou une ellipse. Choisissez un point comme le point de départ de l'ellipse. Pourquoi avez-vous choisi ce point spécifiquement et pas un autre ? Recommencez en choisissant un autre point (qui ne soit pas là où vous avez posé le crayon au moment de démarrer le tracé du cercle...), et constatez le non-sens des années administratives.

À mon sens, le plus logique serait - si nous "devions" n'en choisir qu'un - de choisir le moment où la Terre est la plus proche du soleil (à son périapside dans le cas général d'un corps gravitant autour d'un autre, son périhélie dans le cas spécifique du couple Terre-soleil). En 2023, il sera atteint le 4 janvier à 17h17. En 2024, ce sera le 3 janvier à 1h39. Des écarts dus à une certaine quantité d'influences, telles que la position des autres corps du système solaire (et donc leur attraction gravitationnelle) mais aussi aux effets relativistes causé par la courbure de l'espace-temps à l'approche de l'étoile.

Ces écarts changeraient donc la date à laquelle nous fêterions Nouvel An, apportant ainsi un peu de variété naturelle dans un monde immuable réglé par l'administration.

Je préfère la conception scientifique de la nouvelle année à sa conception administrative en cela que bien qu'elle soit empirique, elle est également empreinte de poésie.

On se rapproche de la vérité (par la science), mais on s'éloigne de la réalité (administrative). C'est en cela que la science nous rend libres, et c'est pour cette raison que l'on recherche la vérité.

En outre, un autre phénomène à prendre en compte pour expliquer ces écarts de dates, et que j'ai gardé pour rendre la fin de cet article poétique : c'est le ralentissement de la rotation de la Terre sur elle-même. Il est imperceptible au commun des mortels mais me permet de terminer ma conclusion sur cette phrase :

Je souhaite que nous suivions l'exemple de la Terre dont la rotation ralentit avec le temps, et que nous ralentissions nos vies et nos sociétés, afin d'en profiter le plus possible et d'éviter l'extinction.

Bonne année 2023... 2023 ? Je vous expliquerai pourquoi 2023, 2024, etc. c'est n'importe quoi l'année prochaine, hein 😁