Richard Dern
Opinions impopulaires d'un dino/nerd parmi les humains


De retour sur le fediverse

Publié le 26 juin 2023

  1. Contexte
  2. Installation de mastodon sous NixOS
  3. Changement de stratégie
  4. Objectifs
  5. Avertissements

Présent sur le fediverse dès les premiers jours de ce blog, je m'en suis retiré pour ouvrir un serveur Matrix avant de finalement décider que je n'avais plus envie de le maintenir.

Contexte

À chaque éternuement d'un réseau social, le fediverse engrange de nouveaux utilisateurs. L'exemple le plus récent est celui de reddit. À la suite de la nouvelle politique très hostile contre les applications tierces, beaucoup d'utilisateurs se réfugient sur son alternative décentralisée lemmy. Et à chacune de ces migrations, voyant l'enthousiasme des gens pour les plateformes décentralisées, je me dis qu'il faudrait quand même que je m'y remette.

Du coup, me revoilà sur le fediverse.

J'auto-héberge une instance mono-utilisateur de mastodon. J'ai fait ce choix pour plusieurs raisons intriquées.

  1. La popularité de mastodon : Qu'on le veuille ou non, mastodon est la reine du micro-blogging sur le fediverse. Ce n'est pas l'application la plus ancienne (loin de là) mais c'est sur mastodon que tout le monde va en quittant facebook/twitter. Enfin, "tout le monde", vous me comprenez...

  2. L'installation native dans NixOS : Conséquence de sa popularité, mastodon dispose d'une procédure d'installation native à NixOS. Pas besoin de m'emmerder avec des containers docker.

  3. Ça marche : mastodon n'était pas mon premier choix. En premier lieu, je voulais retourner sur misskey. Mais l'absence d'installation native à NixOS et des bugs d'affichage assez gênants sur macOS Sonoma m'ont fait abandonner l'idée. J'ai ensuite essayé d'installer Pleroma et Akkoma (nativement installables dans NixOS), mais je n'ai même pas pu accéder à la moindre page. Quand ça ne fonctionne pas tout de suite, je passe à autre chose : alors qu'en apparence, je croyais que mastodon allait être une plaie à installer, ça s'est révélé assez facile ; et surtout, ça a fonctionné du premier coup.

J'aimerais signaler à mon lectorat que je n'ai pas choisi mastodon sur des critères éthiques. J'ai bien conscience que, dans l'intérêt du fediverse, outre ne pas s'entasser sur les mêmes instances, il est pertinent d'explorer les applications qui ne sont pas #1 sur leurs créneaux respectifs (et habituellement, c'est ce que je fais). Cependant, ma volonté à résoudre les problèmes s'étiole avec le temps. Je veux que ça marche, et que ça marche rapidement. L'informatique doit résoudre des problèmes, pas en créer.

Installation de mastodon sous NixOS

Peut-être qu'il me suffisait de quelques menus ajustements pour faire fonctionner misskey, mais c'était contraire à mon objectif "zéro-container". Peut-être qu'avec un peu de persévérance, j'aurai pu faire tourner Pleroma ou son fork Akkoma. Oui, mais Mastodon a fonctionné out-of-the-box sans le moindre problème, et avec une configuration minimale :

services.mastodon = {
    enable = true;
    # À remplacer par votre propre nom de domaine
    localDomain = "fedi.richard-dern.fr";
    # Ça c'est juste pour moi
    extraConfig.SINGLE_USER_MODE = "true";
    # À compléter
    smtp.fromAddress = "";
};

Si on utilise nginx, il suffit de rajouter configureNginx = true;. Si, comme moi, on utilise caddy, la configuration est plus verbeuse, mais elle est fournie par le wiki de NixOS et fonctionne après un simple copier-coller sans la moindre modification (à part, évidemment, le nom de domaine). Il ne faut juste pas oublier d'ajouter caddy au groupe mastodon :

users.users.caddy.extraGroups = [ "mastodon" ];

Et c'est tout pour la configuration. Il ne reste plus qu'à ajouter son utilisateur :

mastodon-tootctl accounts create <nom d'utilisateur> --email=<adresse email> --confirmed --role=Owner

Ça change carrément de l'installation pénible sous debian lorsque j'ai fait mes premiers essais, quand mastodon n'était encore qu'un bébé mammouth...

Changement de stratégie

Quand j'ai joint le fediverse à la création de ce blog, j'ai fait ça comme un gros porc. J'ai suivi plein de comptes (qui m'intéressaient réellement). Mais comme je les suivais déjà par d'autres moyens (principalement par les flux RSS mis à disposition), l'information était redondante. De plus, j'ai ajouté un relais à mon instance, ce qui a deux effets : faciliter mon insertion dans le réseau et polluer mes flux avec du contenu qui ne m'intéressait pas.

Cette fois, je vais être moins bourrin et je ne vais pas ajouter de relais. Je m'abonnerai au fur et à mesure de mes découvertes, mais je ne ferai pas de "lèche-vitrine" sur de grosses instances.

Je pense que j'ai fait une erreur de débutant en 2021, et que, comme toute chose en informatique, il faut être patient. Je crois qu'il existe un juste milieu entre la surconsommation et l'austérité, et je vais tenter cette voie. Il se peut que dans quelques temps je fasse machine arrière, ou qu'au contraire je trouve un équilibre. On verra bien.

Objectifs

Je poursuis plusieurs objectifs en revenant sur le fediverse :

  • offrir à mes visiteurs un canal de communication plus direct et moins formel que les emails
  • voir si mes observations antérieures sont positivement altérées par mon changement de stratégie face au réseau
  • rencontrer des gens sympas (voire ceux que j'avais déjà rencontré à l'époque...)

Avertissements

Notez bien cependant que c'est mon serveur, mon instance, mon service, mes règles, et ça doit donc m'être profitable à moi. Désolé de mettre plusieurs possessifs dans la phrase mais si un jour j'estime que ce service ne m'est plus profitable, je m'en débarrasserais sans cérémonie.

Quand je dis que "ma volonté à résoudre les problèmes s'étiole avec le temps", ça vaut aussi pour les problèmes sociaux.

Autrement dit, si j'estime que le rapport entre a) le coût de maintenance du serveur, b) le temps passé à gérer les problèmes techniques ou sociaux, et c) les échanges positifs est déséquilibré, je fermerais cette instance comme j'ai fermé la première et mon instance Matrix.

Cet équilibre va donc dépendre du comportement des gens qui interagissent avec moi.

Si, après cet avertissement auto-protecteur, vous avez toujours envie de me suivre par une autre voie que mon flux RSS, je vous invite à me suivre 😊.