Icône du site Richard Dern
Publié le
Publié dans Blog

Windows 11 : Une catastrophe ergonomique

Sommaire

Ayant fait récemment l’acquisition d’un Alienware Aurora R10 Ryzen Edition, vendu avec une licence de Windows 11, je me suis dis que j’allais laisser sa chance au produit et le tester un peu. Comme je l’ai précisé dans mon article précédent, sorti de la boîte, le système est truffé de bloatwares. Mais c’est loin d’être son seul défaut.

Repenser l’ergonomie pour mieux torpiller le système

C’est de notoriété publique, le code source de Windows se traîne des trucs déjà obsolètes il y a 20 ans, et manifestement, Microsoft ne s’en est toujours pas débarassé. Mais outre ces oublis, ils ont aussi introduit de nouvelles conneries.

Déjà, c’est moche. Je sais, c’est subjectif, mais quand on est passé par macOS et par GNU-Linux, le premier étant magnifique par défaut et le second offrant toute latitude pour le personnaliser et le rendre conforme à ses attentes, Windows 11 est moche. Comprendre par là : il n’a strictement aucune personnalité : il multiplie les emprunts aux deux autres desktops, en fait un mélange esthétique douteux, et espère que ça va convenir à tout le monde. Mais, non, ça ne passe pas. Le menu démarrer centré sur la barre des tâches est pompé sur macOS, la présentation du menu est pompé sur KDE, le paramétrage du PC est pompé sur Gnome, bref, c’est tout sauf Windows.

Du coup, rien n’est à sa place. Tout a changé. En soi, ce n’est probablement pas une mauvaise chose. Par contre, le nouveau panneau de configuration est un merdier que j’ai rarement vu ailleurs, même sur les desktop ultra-customizables de GNU-Linux. La même option de configuration peut se retrouver dans plusieurs sous-sous-menus, ce qui fait que quand on veut revenir aux options précédentes, bah on ne sait plus où on était. Difficile de parcourir toutes les options l’une après l’autre pour s’assurer de sa configuration.

Et ce n’est pas le formulaire de recherche qui va nous aider : trop littéral, il va chercher dans la description des options et renvoyer les résultats triés on ne sait pas comment. Tomber directement sur le paramètre recherché nécessite de la chance, voire une conjonction particulière des planètes. Et le pire, c’est que dans tous les cas, il va trouver un résultat dans le Microsoft Store…

Au niveau du paramétrage, prenons l’exemple du son. Jamais, à aucun moment, je ne peux informer Windows que j’utilise un kit 5.1 via la nouvelle interface. Je dois passer par l’ancien écran de configuration du son pour m’assurer que ma sortie est bien en 5.1.

Pendant quelques temps, Windows détectait et trouvait tout seul les pilotes pour le matériel, en particulier les plus simples et populaires, tels que ceux des cartes graphiques. Ici, rien. Windows Update n’est pas capable de me télécharger et installer automatiquement les pilotes de ma RTX 3080. Qu’il n’arrive pas à le faire pour du matériel spécifique à Dell, passe encore, mais la carte graphique, ça me semblait acquis depuis le temps. Le pire, c’est qu’il connait le pilote pour mon chipset réseau, l’exotique Killer (au passage, les commerciaux de cette boîte devraient retourner bosser un peu pour trouver un nom un peu moins… con).

Je note aussi l’interminable assistant de démarrage avec des questions de récupération de compte local, ses questions concernant la protection des données (gerbe), etc. Sans compter toutes les conneries qui tournent en arrière-plan et dont tout le monde se fout. Je vois vraiment Windows 11 comme un système qui veut imposer une vision professionnelle de l’ordinateur alors que je suis sur une édition Famille, mode jeu activé (bien que j’en ignore les tenants et aboutissants), et qu’on ne peut pas dire que ce soit le système utilisé encore principalement par des joueurs. Pourquoi diable ne pas proposer un système plus épuré sorti de boîte, quitte à faciliter l’installation des applications tierces par la suite ? Ou, peut-être mieux pour contenter tout le monde, installer par défaut toutes leurs merdes, mais aussi les rendre désinstallables. Pourquoi, bordel de queue, je ne peux pas désinstaller l’application Cartes ? Où, dans mon putain de système d’exploitation, j’affiche la moindre putain de carte ? Pourquoi Cartes est un processus actif sur mon système ? Même question concernant Votre téléphone alors que j’en ai pas (et n’en veut pas) sur cette machine. Sans parler du cas d’Edge, que Microsoft truande tout le monde pour les empêcher d’installer autre chose, voire de préférer larguer des parts de marché à Opera/Vivaldi plutôt que mettre Firefox en tête des résultats de recherche dans Bing.

Bref, j’arrête là pour les exemples, c’est trop débile. Même pas envie de faire des captures d’écran, tiens. Mais si la lecture vous intéresse :

Apple construit des produits hardware d’excellente qualité, vendue à des tarifs raisonnables (oui, le Mac mini M1 je l’ai acheté 800 euros et c’est actuellement ce qui se fait de mieux en terme de technologie, venait pas me dire que c’est un truc de riche, surtout que je viens de raquer 2300 euros pour un PC de jeu). Et ces produits sont ceux qui animent des applications bien intégrées au système, jusque dans les moindres détails, afin de protéger la vie privée des utilisateurs. Me lancez pas sur la captivité des gens sous produits Apple parce que ça va mal se mettre. Ergonomiquement, on ne fait pas mieux, c’est tout.

Microsoft a développé un système d’exploitation, et quelques machines qui fonctionnent particulièrement bien avec (les Surface). Mais sur n’import quel autre PC, c’est de la merde sur laquelle il faut passer des heures pour le nettoyer, couper ce qui doit l’être avec des méthodes de plus en plus alambiquées, et dont il est difficile de garantir l’efficacité.

En un mot, je n’ai aucune confiance dans ce système, qui m’énerve au plus haut point de part ses choix techniques et ergonomiques.

Néanmoins…

Néanmoins, il me semble bien optimisé pour mon usage spécifique, une fois que je l’ai préparé comme il se doit, notamment à l’aide de ThisIsWin11. Il est vrai qu’il démarre vite, que tous mes jeux passent bien, sans glitches, sans trop de crashes, avec une qualité exceptionnelle (rien que parce que je peux activer le HDR, ce qui me semble encore impossible sous GNU-Linux).

Mais au final, j’ai cette impression malsaine que Windows dit des trucs sur moi derrière mon dos. Aucune transparence de ce qu’il fait. Je n’ai aucune confiance dans mon système, et ma plus grande hantise, c’est qu’il me fasse une mise à jour qui reboot alors que je suis en train de jouer. Et puis, quid des publicités qui apparaissent un peu n’importe où, (genre, pendant une partie de solitaire, pour acheter la version complète).

Je suis désolé, mais Windows 11 pue plus le capitalisme que n’importe quel appareil Apple. Si Microsoft est la boîte capitaliste, Apple est le hippie snob néomoderne, et, bien sûr, GNU-Linux le communiste. BSD, c’est les survivalistes hardcore, à la Mike Horn sans staff technique (ils sont leur propre staff technique).

Mais depuis quelques temps (probablement un bug d’une version de pilote spécifique que j’ai pas envie d’investiguer) mon PC de jeu se comptorte moins bien sous NixOS qu’avant. Sur ARK, j’ai comme un brouillard lumineux permanent qui m’empêche de voir ce qui se passe autour de moi. Rien à faire, peu importent mes options graphique, ce brouillard aveuglant existe. Et il n’existe pas sous Windows, ce qui fait que mon jeu apparait tel qu’il a été conçu. En outre, point de HDR sous Linux, et dans ce genre de jeu, c’est presqu’essentiel.

C’est de la merde

Voilà. Bisous.