No Man's Sky

  1. Introduction
  2. Planètes
  3. Vaisseaux et cargos
  4. Multioutils
  5. Points d'intérêt
    1. Colonies
    2. Épaves
  6. Business
  7. Missions
  8. Conclusion

J'utilise ma machine de jeu (Ryzen 9 5900X, RTX3080) sous GNU-Linux et sur un écran 4K. J'ai joué un peu plus de 400 heures au moment de la rédaction de cet article.

Introduction

No Man's Sky un jeu d'exploration spatiale en monde ouvert, solo et/ou multijoueurs. Il repose sur la génération procédurale, ce qui lui permet de proposer - en théorie - une très grande variété d'environnements, de planètes, de vaisseaux, etc.

Le joueur peut également construire une ou plusieurs bases, sur la planète de son choix ou même à bord d'un immense cargo. Des missions, assez longues et parfois répétitives, sont proposées afin de débloquer de nombreuses technologies permettant d'améliorer le vaisseau principal, un véhicule planétaire, un multi-outils, le cargo ou la combinaison du joueur afin de l'aider à survivre dans des milieux parfois très hostiles. Il reste toutefois possible de débloquer ces technologies par d'autres moyens.

L'un des véhicules planétaire, le Minotaure, fera un aide de camp très précieux...

Notons que Hello Games propose régulièrement et gratuitement des mises à jour majeures. Il n'y a pas de notion de DLC payant.

No Man's sky offre un catalogue assez complet des différentes contrées que l'on a visité...

... y compris leurs habitants

Planètes

Le jeu nous promet de visiter des planètes aux caractéristiques uniques, et c'est effectivement ce que permet la génération procédurale. Cette unicité repose sur la combinaison de plusieurs propriétés, notamment la faune, la flore, les minéraux présents sur la planète, sa température, etc.

Une planète paradisiaque

Les joueurs les plus pointilleux noteront qu'en fin de compte, cette variété est relativement limitée. Attention à ne pas mal interpréter ma sévérité : il y a assez de diversité pour ne pas s'ennuyer ! Mais que l'on ne s'étonne pas de retrouver des bestioles similaires sur plusieurs planètes très différentes.

Et il est certain que NMS offre réellement des mondes très différents, certains plus hostiles ou habitables que d'autres, des mondes océaniques ou rocheux, laviques ou artificiels, peuplés ou abandonnés. Les paysages sont parfois scéniques, parfois inquiétants, magnifiquement colorés ou au contraire, mornes. On se sentira oppressé dans les mondes mécaniques, ou en vacances au bord de mer. Il y a vraiment de tout !

Je ne m'y installerai pas, mais il y a des ressources intéressantes ici...

On pourra regretter qu'une planète = un biome, évidemment. L'exploration à l'échelle d'une planète aurait été beaucoup plus intéressante si elle offrait plusieurs biomes, mais les reliefs et les étendues d'eau, les constructions des joueurs ou des PNJ, offrent autant de points d'intérêt et de repères géographiques. On regrettera aussi que tous les corps célestes (planètes et lunes) soient rocheux : on ne trouvera pas l'ombre d'une Jupiter ou d'une Saturne.

On se consolera en visitant une partie des 18 quintillions de planètes que le jeu nous offre. Oui, c'est de la surenchère, parce que même si le jeu reste "vivant" pendant plusieurs milliers d'années, personne ne visitera la dernière planète inconnue de cet univers de 255 galaxies. Et ce n'est pas une mauvaise chose : cela signifie bien un potentiel de rejouabilité immense.

Une planète fongique

Vaisseaux et cargos

Les vaisseaux "bénéficient" ou "souffrent" du même traitement. Comme tout le reste dans NMS, il y a du choix - du à une combinaison de propriétés particulières - mais ce choix révèle plus de la chance qu'autre chose. Impossible d'avoir exactement le vaisseau que l'on veut. C'est d'autant plus dommageable qu'il n'est nullement possible de modifier l'esthétique du vaisseau après achat, que l'on parle de son apparence ou même de ses couleurs. Tout ce que l'on peut faire, c'est acheter un vaisseau qui correspond à peu près à ce que l'on veut histoire de ne pas passer pour un clodo avec son vaisseau de base, jusqu'à tomber par hasard sur quelque chose qui nous convient mieux.

Mon vaisseau parqué dans mon cargo

On a toujours cette impression que, malgré les quelques caractéristiques du vaisseau qu'on a choisi, il ressemble aux autres (du même type). Il n'y a pas vraiment d'identité propre. Il y a de la variété, mais ça manque d'unicité, d'exception, de rareté.

C'est un peu moins flagrant du côté des cargos, ces immenses vaisseaux dans lesquels on peut se constituer une base mobile. Eux, au contraire, peuvent arborer les couleurs voulues par le joueur, et l'intérieur peut être aménagé comme bon lui semble.

Mon cargo. On aperçoit sur la gauche une flotte commerciale étrangère.

Les cargos ont en plus des avantages considérables. Évidemment, en tant que bases mobiles, ils permettent de stocker toutes vos ressources, mais aussi dans certains cas d'en produire de façon passive. En outre, ils voyagent plus loin et plus efficacement que les vaisseaux individuels, et protègent les joueurs qui les possèdent. Enfin, et c'est la raison principale de leur existence, ce sont les coordinateurs pour votre flotte de frégates que vous pouvez envoyer en missions aux quatre coins de l'univers. Des missions qui peuvent s'étendre sur plus d'une journée réelle, mais qui rapportent beaucoup, BEAUCOUP d'argent et de ressources…

Multioutils

Le fusil à tout faire. Tout à la fois arme, bouclier, outil d'analyse de l'environnement, manipulation de terrain. Sans lui, on ne peut absolument rien faire, donc il va s'agir d'en choisir un bon puis de le bichonner. Malheureusement, là encore, pas de choix : que de la chance. Dur d'avoir à la fois les bonnes caractéristiques et l'esthétique qui convient. C'est d'autant plus problématique que les choix de couleurs sont pour le moins… immondes, dans la plupart des cas.

Fusil de classe S : parfait, sauf la couleur... 🤢

Heureusement, ce n'est pas un produit de luxe, et même le meilleur d'entre eux ne coûte pas plus de 10 millions d'unités (l'un des trois moyens de paiement). Du coup, on pourra le changer aussi souvent que l'on veut, à mesure que l'on en découvrira d'autres.

Points d'intérêt

Ils sont nombreux, mais là encore, on a l'impression de voir toujours les mêmes. Une balise, un campement, un observatoire, tous calqués sur le même schéma, avec simplement un skin différent en fonction de la race d'appartenance. Cela dit, ils sont toujours utiles, et permettent toujours d'obtenir des choses intéressantes.

Colonies

Vue sur ma colonie

Je porte personnellement un intérêt particulier aux colonies. Assez rapidement, vous aurez la possibilité de chapeauter une colonie qui vous permettra de récupérer à intervalle régulier différentes ressources. Pas de quoi devenir immensément riche, mais l'expérience reste intéressante.

Aperçu de la santé de la colonie et des richesses accumulées (en bas)

On a différents moyens de faire évoluer la colonie par l'intermédiaire de bâtiments à construire, ce qui permettra d'améliorer la production ou la qualité de vie des habitants. Néanmoins, le joueur reste assez peu actif dans ce processus, qui consiste globalement à ramener une certaine quantité de matériaux sur le lieu de construction, puis d'attendre entre une et deux heures que le bâtiment soit construit.

En outre, le choix est limité sur les constructions : le jeu demandera de temps en temps au joueur de choisir entre deux bâtiments dont les retombées ne sont pas forcément celles que l'on espère.

La colonie demandera aussi au joueur de résoudre des différends entre habitants, et là, non seulement les retombées sont souvent inconnues, mais parfois négatives (comme l'augmentation de la dette de la colonie).

Comble de la gageur, il n'est possible de contrôler qu'une seule colonie. Si on veut en contrôler une autre, on perd le contrôle de la précédente. C'est dommage : il aurait pu en émerger des choses intéressantes.

Épaves

Activité bien plus rémunératrice, la récupération, le retapage et la revente de vaisseaux accidentés. NMS permet de devenir ferrailleur de l'espace, et je trouve que malgré la répétitivité de cette activité, c'est de loin la plus enrichissante.

Chaque planète est constellée d'épaves, plus que de raison, que l'on découvrira en utilisant des maps à trouver chez le cartographe de chaque station spatiale, ou via le scanner de vos véhicules planétaires.

Certaines de ces épaves ne valent pas un clou (même si le vaisseau le moins coûteux que j'ai retapé a été revendu pour pièces pour un peu plus d'un million d'unités), d'autres pourraient devenir votre vaisseau principal si le coeur vous en dit.

Au-delà de la valeur de la carcasse (qui va dépendre de ce que vous allez investir pour la réparer, allant de "pas beaucoup" à "j'ai vendu un rein, un bras et un poumon"), désosser un vaisseau échoué permettra de récupérer des modules, à réutiliser dans votre vaisseau ou à revendre contre des - très, très - précieuses nanites, une autre des trois monnaies du jeu, les plus pénibles à obtenir.

À noter que, parfois, le pilote du véhicule accidenté sera présent sur le lieu du crash, auquel cas vous ne pourrez pas vous approprier le vaisseau : il faudra vous contenter de le laisser planté là, ou d'aider le PNJ avant de le voir repartir avec sa monture.

Mais quoiqu'il arrive, ces lieux de crash sont l'occasion de looter pas mal de choses intéressantes ; on s'assurera donc de bien ouvrir tous les contenants présents.

Outre ces vaisseaux "individuels" on trouvera aussi, toujours à la surface des planètes, des épaves de cargos que l'on prendra soin de bien inspecter pour trouver les ressources parmi les plus précieuses ou les plus chères.

Une épave de cargo

Une autre épave de cargo, avec mon vaisseau au premier plan à gauche

Business

L'argent (les unités) n'est jamais vraiment un problème dans NMS, pas même au début du jeu. À partir du moment où l'on retape vite-fait quelques épaves, on peut rapidement avoir de quoi s'acheter un beau vaisseau pour remplacer celui de base. Comptez environ 40 millions pour un "premier vaisseau" qui pourrait devenir votre vaisseau définitif, selon la façon dont vous jouez.

Une fois cette somme engrangée (en une ou deux heures si vous êtes bien organisé), il faut de la patience pour tomber sur le vaisseau qui vous plait. Pas moyen de le construire vous-même : il va falloir l'acheter auprès d'un pilote.

C'est dans les stations spatiales - entre autres - que l'on peut trouver des vaisseaux à acquérir

Et si vous avez plutôt l'âme d'un businessman, au lieu d'acheter un vaisseau, vous pouvez aussi investir dans des ressources spéciales vendues dans la station spatiale, et les revendre dans une autre qui en a besoin. Avec un budget initial de 10 millions d'unités, il est possible de tripler cette somme en moins d'une heure de jeu, à condition de connaître la chaîne d'achat/vente. Comme pour énormément de choses dans NMS, le wiki vous rendra de fiers services, notamment pour ce mécanisme d'import/export.

Quelques boutiques de la station spatiale locale

Non, les unités ne seront jamais un problème. Les nanites, par contre… Non seulement leur acquisition est lente, mais en plus, ce qui coûte des nanites en coûte beaucoup. Elles seront utilisées pour l'achat de technologies à installer dans le vaisseau ou la combinaison, mais aussi pour upgrader le multitool, par exemple.

La combinaison comprend, comme les vaisseaux, un inventaire où s'insèrent les modules technologiques en haut, et un inventaire de stockage en bas.

Il existe évidemment plusieurs moyens d'en obtenir mais selon moi, deux se distinguent : les épaves de vaisseaux vues plus haut, et l'identification de tous les animaux sur une planète. En effet, le joueur se voit doter d'un bonus allant parfois jusqu'à plusieurs milliers de nanites pour l'identification de toutes les espèces animales d'une planète. Plus il y a d'espèces à identifier, plus important sera le bonus. Par contre, c'est une activité qui peut se révéler assez chronophage, certaines espèces étant plus élusives que d'autres. L'occasion de se faire un trip RP façon Darwin qui me plaît beaucoup

Ici, on peut obtenir 3000 nanites après avoir découvert les 12 espèces animales que compte la planète visitée

Missions

L'écran des missions

Chacune des trois races présentes en jeu vous proposera des missions depuis la station spatiale du système dans lequel vous vous trouvez. Certaines sont asse malsaines puisqu'elles consistent à tuer des animaux, d'autres sont plus classiques et vous demanderont de déposer un colis à un endroit spécifique sur une planète proche ou dans un système stellaire à proximité. Ces missions permettent de récolter des points de réputation mais aussi des objets et des ressources intéressants.

On peut suivre sa progression et sa réputation auprès des différentes races et factions de façon très exhaustive

NMS propose aussi d'autres missions depuis l'Anomalie, une base mobile, apatride, que l'on peut invoquer depuis à peu près partout. Ces missions ont pour vocation d'être réalisées en multijoueurs, mais il est tout à fait possible - quoique déconseillé au début du jeu - de les accomplir en solo. C'est là qu'intervient la troisième monnaie du jeu (les quicksilver dans la langue de Shakespeare), qui permettra d'acquérir des babioles en tous genres, telles que des feux d'artifices, des décorations pour votre base, des skins particuliers, etc., bref, tout ce qui est ostentatoire.

Toutes les missions dont je viens de parler sont optionnelles, et ne font pas partie de la trame scénaristique principale. D'autres missions vous seront confiées au fil du jeu, mais celles-là font partie intégrante de l'histoire, ou vous permettent de débloquer des technologies indispensables. Ces missions sont beaucoup plus longues et ne sont pas générées de façon procédurales. Bien qu'elles s'adaptent à votre position géographique, leur contenu est intégralement scripté. Elles permettront de découvrir petit à petit le lore du jeu.

Les terminaux de téléportation, présents dans toutes les stations spatiales, permettent d'aller et venir et de gagner du temps, notamment au cours des missions

Malheureusement, à ma connaissance, absolument rien n'a d'influence sur l'issue du jeu. La trame de l'histoire suit son court, sans qu'il soit possible d'y changer quoique ce soit, ce qui rend les prises de décision assez superflues.

Il faut toutefois relativiser - encore une fois - ma sévérité : que l'on soit nouveau joueur ou explorateur chevronné, les missions "principales" ont leur utilité, même si, je le rappelle, il n'est pas nécessaire de les accomplir. En effet, elles permettent la progression dans le jeu au rythme idéal. Je trouve qu'en ne les suivant pas, on se précipite pour obtenir le meilleur matériel, et on fini par passer à côté de choses tout aussi intéressantes. D'un autre côté, en ne se focalisant que sur ces quêtes principales, on peut aussi passer à côté de ce qui fait la richesse de NMS.

Conclusion

Il y aurait encore énormément à dire, et c'est difficile pour moi de ne rien spoiler et de ne pas proposer des trucs et astuces pour NMS dans cet article. Je vous incite fortement à vous plonger dans le wiki qui regorge d'informations intéressantes.

Mon cargo approchant la station spatiale locale

Pour en revenir à ma critique du jeu, j'ai conscience qu'elle parait sévère, mais en réalité, c'est mon jeu préféré du moment. Je suis sévère avec lui parce qu'il ne manque "pas grand chose" pour en faire le jeu parfait de son créneau, et c'est très frustrant. J'aurai aimé plus de personnalisation du vaisseau principal et du multioutils notamment, avec, pourquoi pas, la possibilité de les construire en partant de rien, en assemblant des pièces détachées, des brics et des brocs, et surtout, au moins la possibilité de les repeindre… Rien que ça me comblerait en l'état actuel du jeu, c'est vous dire que c'est peu de chose ! Ça limiterait le tout aléatoire et rendrait moins pénible la recherche d'un vaisseau digne de ce nom…

Même après plus de 400 heures de jeu, j'y retourne avec plaisir. Je considère donc que même à son tarif "normal" d'une cinquantaine d'euros, le rapport prix/durée de vie est extrêmement intéressant, surtout que Hello Games ne fait pas payer pour du contenu supplémentaire, intégré aux mises à jour régulières.

Psychédélique !

Plus d'informations

Les informations complémentaires visibles ici proviennent de Wikidata. Malgré le soin apporté par la communauté Wikidata à la constitution de ces données et ma relecture pour leur intégration à mon article, des erreurs peuvent s'être glissées.