Richard Dern
Opinions impopulaires d'un dino/nerd parmi les humains


Je suis membre d'Infoclimat !

Publié le 3 janvier 2023

  1. L'explication simple
  2. L'explication complexe
  3. Rejoindre une association ?
  4. Ce qu'InfoClimat peut m'apporter
  5. Ce que je peux apporter à InfoClimat
  6. Conclusion

L'explication simple

J'aime la météorologie, et c'est loin d'être nouveau. J'ai monté plusieurs "stations météo" - je mets désormais des guillemets parce que mes stations météo ne peuvent pas être considérées comme professionnelles - dont la première date probablement d'il y a une dizaine d'années et je suis même en train de concevoir la suivante (à l'étude depuis février 2022, mais maintenant je passe à l'étape suivante). C'est peut-être parce que je suis geek, ou neuro-atypique, mais j'aime mesurer mon environnement, en tirer des hypothèses, y voir des relations. Si je le pouvais, je mettrais toutes sortes de capteurs partout, pour mesurer tout et n'importe quoi ; on verra après ce qu'on fait de ces données !

J'utilise les données d'InfoClimat sur ma tablette domotique depuis quelques semaines. Je cherchais une alternative viable à Météo-France, qui autorise des appels API simples. Je connaissais InfoClimat depuis longtemps, mais vu que je ne suis pas du genre grégaire, je ne voyais pas trop l'intérêt de m'en soucier.

Je change donc mon fusil d'épaule pour 2023. J'ai décidé d'essayer d'être un peu plus ouvert à la notion de communauté.

L'explication complexe

Quand on sait d'où je viens, on comprend que ce n'est pas un acte anodin. Je suis réputé misanthrope, asocial, anti-conformiste, élitiste, entre autres. Et les quelques tentatives de "fédération" disséminées au cours de mon histoire personnelle, qui se sont toutes soldées par de cuisants échecs, souvent suivis d'épisodes dépressifs, ne m'ont pas vraiment incité à renouveler l'expérience. En particulier dans le domaine de l'informatique. Qu'on se le dise : ça fait depuis 35 ans que je suis passionné d'informatique, je suis dégoûté de ses communautés qui sont toutes plus toxiques les unes que les autres. Il me fallait donc trouver une communauté en dehors.

Heureusement pour moi, je suis passionné par plein de domaines, en particulier toutes les sciences ou presque (physique, astronomie, mathématiques, anthropologie, paléontologie, etc.) Et parmi toutes les sciences, la météorologie est un domaine qui m'est accessible sans bagage académique, c'est-à-dire un peu plus ouvert que les autres. J'imagine qu'à partir du moment où on achète une station météo, aussi basique soit-elle, on s'intéresse un peu à la météorologie, au-delà de simplement regarder "la météo" à la télé.

La météorologie a ceci de particulier qu'elle peut faire appel à plein de compétences qui m'intéressent tout autant. Pour concevoir ma station météo actuelle (et la suivante), j'ai besoin de savoir faire de l'électronique, de l'embarqué, de l'informatique, du développement, et un peu d'ingénierie, voire de la modélisation 3D. Et tout ça, juste pour récolter les données : il faut encore savoir quoi en faire, et c'est là qu'interviennent les mathématiques, les statistiques, etc.

Ainsi, la météorologie me semble être un bon point de départ vers plein de choses intéressantes.

Rejoindre une association ?

Comme dit, normalement, ce n'est pas trop mon truc. J'ai travaillé pour une association en tant que salarié (merci belle-maman !) mais je ne peux pas dire que je sais comment fonctionne une association (ceci-dit, je n'ai pas l'impression d'avoir compris comment fonctionne une société non plus...). Ce que je sais, ou que je crois savoir, c'est que, normalement, une association poursuit un objectif différent d'une société capitaliste. Certes, il faut rentrer de l'argent parce qu'il y a des dépenses, mais dans mon imaginaire romantique, une association doit bénéficier à tous. Elle doit être d'un intérêt général, sinon elle n'en a pas du tout.

Et c'est, je crois, ce qu'est InfoClimat. Une association dont le but est d'un intérêt général. Ce but est d'ailleurs multiple, puisqu'il s'agit en fait de "favoriser l'échange de données et de connaissances autour de la météo et du climat". Or, mieux connaître le climat, son fonctionnement et sa fragilité, c'est déjà chercher à contribuer à sa préservation. On peut toujours se dire que c'est trop tard, on a déjà scié la branche sur laquelle on est assis, mais on peut aussi faire preuve d'optimisme et conserver sa foi en l'humanité (tout en étant misanthrope - oui, c'est le bordel dans ma tête, mon épouse me demande souvent combien nous sommes là-dedans 😁).

Ce qu'InfoClimat peut m'apporter

En ce qui me concerne, mon adhésion à InfoClimat a été le résultat d'un gros brainstorming avec moi-même sur ce qu'on pouvait mutuellement s'apporter. Autrement dit, et dans un premier temps, qu'est-ce que j'attends d'une association (pourquoi j'y adhère) en général, et d'InfoClimat en particulier.

D'une association en général, j'attends de la transparence, et un bilan financier sain. La transparence, on est censés l'avoir en consultant les rapports d'assemblée générale, où tout est censé être détaillé, notamment les recettes et les dépenses. Et c'est là qu'on voit si l'association semble saine ou non, pas dans le sens où "elle va mettre la clé sous la porte si on ne donne pas 2€" mais dans le sens "les associés n'en profitent pas pour s'enrichir sur le dos d'une cause perdue".

La consultation des rapports d'AG d'InfoClimat semblent bien indiquer une association saine : ils ne dégagent pas énormément d'argent, l'association en réinvesti une partie dans l'acquisition de stations météo professionnelles, ils ne passent pas leur temps à faire des banquets, bref, ça parait clean.

Ensuite, j'attends de la technicité. Je veux apprendre plein de choses, le vrai vocabulaire, les vraies mathématiques, la vraie "science dure" comme je l'aime. Là encore, InfoClimat semble respecter mon cahier des charges. Le site principal regorge d'informations intéressantes : il y a de quoi s'émerveiller du contenu de chaque rubrique.

Outre l'indispensable lexique, on découvre tout un volet consacré à la pédagogie (ce qui ne m'étonne pas vraiment venant du milieu associatif), à destination aussi bien des écoles, collèges et lycées qu'au milieu scientifique. Il y en a pour tous les goûts, et qu'on ait l'intention d'adhérer ou non, tout le contenu est intéressant.

Enfin, j'attends une communauté saine, des membres "sains", c'est-à-dire pas toxiques, bienveillants. Évidemment, je ne le verrais qu'à force d'interactions, et j'espère que je ne serai pas, à leurs yeux, ce que je ne veux pas qu'ils soient aux miens. Ça, seul le temps nous le dira.

Pour résumer :

  • améliorer mes connaissances techniques
  • rejoindre une communauté intéressante

Ce que je peux apporter à InfoClimat

La réponse facile : de l'argent. On peut adhérer à partir de 20€ par an, j'ai choisi de payer 50€. La réponse de l'argent est toujours facile, surtout quand on sait qu'on payera moins d'impôts grâce à ça.

Une autre façon de voir les choses, c'est que s'il n'y avait pas de réduction d'impôts, les associations auraient beaucoup plus de mal à vivre (voire, ne pourrait pas vivre du tout). À vous de déterminer si vous préférez voir ça comme de l'optimisation fiscale (on parle de 66% de 50€, faut pas déconner non plus) ou comme une contribution à une association d'intérêt général (enfin, pas encore mais ça semble être en cours).

Quoiqu'il en soit, je ne sais pas encore si j'ai autre chose à apporter à InfoClimat pour le moment. Je ne peux pas affirmer être en capacité de faire quoi que ce soit, mais j'ai des idées.

Pour commencer, je suis développeur web. Il y a peut-être quelque chose à proposer de ce côté, d'autant que je cherche, et je crois qu'eux aussi.

Ensuite, je suis dans une zone qui semble peu couverte (a priori, nommée la "diagonale du vide"). Si ma station météo "personnelle" ne répond évidemment pas aux critères d'une station professionnelle, et que je ne dispose pas d'un terrain qui respecte ces critères, je peux néanmoins tenter de me rapprocher de l'administration de ma commune afin de voir si une mise à disposition de terrain serait possible. C'est un peu brouillon dit comme ça et ça dépend de pas mal de choses sur lesquelles je n'ai pas vraiment de contrôle, et surtout je devrai faire appel à des compétences sociales qui me sont, pour l'heure, inconnues. Mais ça fait partie de mon projet personnel. Le but de cette adhésion est aussi de me forcer à faire des choses, à communiquer, et ultimement, que cela apporte quelque chose à la "communauté", tout en améliorant mes compétences sociales.

En résumé :

  • j'espère pouvoir contribuer techniquement au projet (via mes compétences de développeur web et/ou par l'installation d'une station météo professionnelle)
  • j'ai apporté une première contribution financière à l'association

Conclusion

Je démarre 2023 sur une action forte (selon mes critères) : rejoindre une association. J'espère qu'il en découlera de bonnes choses, de meilleures choses que dans les diverses communautés informatiques où je suis intervenu depuis 1998, année de ma première connexion à Internet.

Je ne m'attends à rien d'extraordinaire : juste faire partie d'un projet utile à tous, d'une façon ou d'une autre. Même si je n'ai aucun espoir pour l'Humanité (ni même la motivation d'en avoir), il n'empêche que je peux pas rester sans rien faire.

C'est peut-être un coup d'épée dans l'eau, ou le point de départ d'une grande aventure. Encore une fois, seul le temps nous le dira. Mais on ne pourra pas dire que j'ai rien foutu.