Icône du site Richard Dern
Publié le
Publié dans Blog

À la recherche du clavier parfait - Étape 4

À propos de l'orientation des switches

Sommaire

J’en ai rapidement parlé dans mon article dédié à la sélection des composants, le DZ60 est un PCB 60% avec RGB sur chaque touche et switches en south-facing. J’ai fait quelques recherches sur la question.

North-facing, south-facing

Quand on parle de switches north-facing ou south-facing, on parle de l’orientation de l’implantation des switches sur le PCB. De cette orientation dépend la compatibilité des keycaps qu’on va utiliser.

Historiquement, les switches sont orientés “vers le nord”. Mais les makers ont tendance à priviléger les switches orientés vers le sud, et cela se ressent dans le choix des PCBs. Ils ont presque tous opté pour cette disposition. Trouver un PCB avec les switches orientés vers le nord est apparemment difficile voire impossible, en tout cas chez les revendeurs que je connais. En fait, il n’y a apparemment que les marques mainstream (telles que SteelSeries ou Razer) ou cheap qui produisent des claviers avec les switches au nord.

Une question de profils de touches

Il existe plusieurs profils de touches différents :

/blog/2022/01/15/a-la-recherche-du-clavier-parfait-etape-4/images/profiles.png

Le profil le plus répandu est l’OEM. Mais c’est le profil Cherry qui est préféré par les typistes parce qu’il permet une frappe plus rapide que sur le profil OEM. Il est difficile de s’en rendre compte simplement en observant la morphologie des touches sur l’image ci-dessus, évidemment, mais c’est manifestement le cas.

Le problème avec le profil Cherry, c’est qu’à cause de la faible hauteur de la ligne du “S” (autrement appelée “ligne 3”), il existe une interférence entre un switch orienté vers le nord et son keycap, empêchant un appui correct sur la touche. Un problème résolu par le changement d’orientation du switch, vers le sud.

Et le RGB dans tout ça ?

Du coup, avec les switches orientés vers le sud, la LED sous chaque touche (quand le PCB en est équipé) éclaire la partie inférieure du keycap. Or, les keycaps dit shine-through (dont le caractère est illuminé par la LED) réellement conçus pour un éclairage en south-facing semblent rares et/ou de mauvaise qualité.

/blog/2022/01/15/a-la-recherche-du-clavier-parfait-etape-4/images/south-facing-keycap.webp

Des keycaps faits pour le south-facing chez KBDFANS

Concrètement, utiliser des keycaps “classiques” sur des switches en south-facing avec un rétro-éclairage RGB handicape la luminosité. Certains ont recours à des hacks plus ou moins propres à base de feuilles d’aluminium. D’autres, hardcore, utilisent des keycaps avec le marquage sur le côté sud des touches mais rien dessus (ce qui peut être pas mal pour dissuader le commun des mortels de toucher à son clavier…), ce qui peut nuire à leur lisibilité.

/blog/2022/01/15/a-la-recherche-du-clavier-parfait-etape-4/images/side-keycaps.jpg

Avec un rétro-éclairage de qualité, reposant sur des LEDs et des contrôleurs RGB haut-de-gamme, et selon les conditions d’éclairage ambiant, ce problème de luminosité pourrait passer inaperçu. Mais quand on cherche à créer le clavier “parfait”, on ne s’attend pas à rencontrer ce genre de problèmes…

Plusieurs solutions

  • Choisir un PCB différent

Comme on l’a vu, il peut être compliqué de trouver un PCB avec les switches orientés vers le nord.

  • Utiliser des keycaps adaptés

Soit prévus spécialement pour le south-facing comme ceux de chez KBDFANS vus plus haut: pas de PBT à ce prix-là, il faudra se contenter d’ABS gravé au laser, ce qui peut avoir un impact sur la qualité du produit. Sans compter que vu le peu de choix disponible, on ne pourra pas se permettre d’être pointilleux sur le toucher des keycaps…

Soit des keycaps avec le marquage placé au centre de la touche. Un peu plus répandus, un poil plus chers aussi, mais ils semblent être généralement de bonne qualité, avec un marquage très agréable. Attention toutefois : la plupart de ces keycaps ont un marquage opaque, donc peu recommandables pour le rétro-éclairage.

  • Utiliser un clavier pre-build

Ça serait un peu la douche froide pour moi qui rêve d’assembler un clavier custom, mais généralement, les claviers pre-build haut de gamme offrent un compromis acceptable entre la qualité du rétro-éclairage, l’orientation des switches et les keycaps. Bien que beaucoup d’utilisateurs regrettent une luminosité affaiblie, la qualité du RGB est souvent de mise sur ces claviers à 150€ ou plus.

Conclusion

Il semble finalement plus compliqué que prévu de concilier tout ce que je demande à un clavier, au-delà de sa qualité de construction et de finition. Le choix de la disposition en south-facing alors que l’offre en keycaps est essentiellement optimisée pour un rétro-éclairage en north-facing, la perte de luminosité en résultant, le tout conjugué à la qualité, au prix, aux disponibilités variables, mais aussi à la difficulté de trouver des keycaps de la couleur que je cherche (blancs et bleus) et shine-through et avec le “bon” profil, tout cela a tendance à quelque peu me refroidir.

Je me rends compte, comme d’habitude quand je veux me lancer dans un truc, que mon cahier des charges ne correspond pas à l’offre commerciale. Ce qui m’amène évidemment à me demander si mon cahier des charges est réaliste ou pas, même si l’offre est peut-être finalement représentative d’une majorité à laquelle je ne correspond toujours pas. Il me semblait pourtant que, dans un domaine où l’on trouve des passionnés parfois hardcore, il eût été plus facile de trouver des niches.

J’avais l’intention d’investir au maximum 300€ dans un clavier, mais suite à ce “problème” de l’orientation des switches (et d’autre dont je parlerai dans des articles ultérieurs), je me demande si c’est une dépense raisonnable pour un clavier qui ne respectera de toute façon pas mes demandes. J’aurai peut-être plutôt intérêt à m’orienter vers les pre-build, tels que ceux présentés dans mon second article de cette série, ou d’autres pour lesquels mon intérêt a crût depuis mes premières réflexions, comme le GMMK Pro, le Keychron Q2 ou le Ducky One 3 Mini. Ce qui me ferait changer de taille (de 60 à 75%), m’empêcherait de changer les switches moi-même, ou m’encombrerait de choses dont je n’ai pas besoin (comme le bouton de volume), en plus de ne pas disposer des couleurs que je voulais initialement (blanc et bleu), et donc de m’obliger à acheter séparement des keycaps en espérant qu’ils s’associent harmonieusement à mon clavier.

C’est pas simple de ne rien vouloir comme tout le monde…