De retour

Publié dans : Blog

Au chômage… et nouveau travail 🔗

En février, mon chômage s’arrêtait. J’ai obtenu un sursis grâce à la crise sanitaire. Je comptais alors sur la vente de mon livre, L’humain, cette espèce primitive et sur l’hypothétique intérêt pour Cyca pour gagner de quoi vivre, mais comme toujours, les choses ne se passent pas comme on l’espère…

Dans ce cas précis, ce n’est pas plus mal. Certes, je n’ai pas vendu assez de livres pour en obtenir un équivalent de salaire. Certes, je ne suis pas parvenu à attirer assez d’utilisateurs de Cyca. Par contre, en avril, j’ai trouvé une entreprise formidable.

La hiérarchie et le management sont parfaits. Ils sont à l’écoute, curieux de connaitre mon avis sur les questions de développement, ont confiance en moi, et ne cherchent pas à abuser. Ce sont tous (ou presque) des geeks, ou des gens connaissant le milieu du développement. De fait, leur perception du métier est réaliste, et ils n’imposent jamais l’impossible.

Quant à mes collègues, ils sont tous plus intéressants les uns que les autres. Ils ont tous un background spécifique, des compétences particulières, qui viennent complèter celles des autres avec une grande fluidité. Une nouvelle amitié est même née pendant un pair-programming.

Un temps de pause 🔗

Du coup, depuis avril, je suis à fond dans ce travail, et j’ai délaissé mes projets personnels, dont le blog. Par conséquent, j’ai aussi manqué à ma résolution pour 2021 qui consistait à publier et maintenir en ligne mon site pendant au moins un an. Au moins, je ne l’ai pas fait pour de bonnes raisons !

Mais maintenant que je suis en poste depuis avril, je me suis de plus en plus à l’aise. Moins sur la défensive, ou la paranoïa. Je sens que je suis accepté, et que je peux rester un certain temps dans cette entreprise. Je n’ai pas peur de faire un faux-pas. Je suis d’ailleurs aussi à l’aise avec les projets qu’avec les gens, c’est assez rare pour être souligné.

Et donc, cette tranquilité m’offre du temps pour moi, et j’ai envie de consacrer ce temps à beaucoup de choses.

La paternité 🔗

Les “vrais” papas vont me trouver ridicule mais je m’en fous. J’ai 11 enfants : six poules, deux meunons (des boucs nains castrés), un chien et deux chats, le plus vieux étant malheureusement décédé il y a quelques semaines. Je veux désormais à nouveau m’occuper d’eux comme il se doit. Comme d’autres choses, j’ai sacrifié du temps avec les membres de ma famille au profit du nouveau travail, mais la situation me permet désormais de rectifier ce délaissement.

Mon dos 🔗

J’ai besoin de repos physique. J’ai rentré deux tonnes de bois pour cet hiver, réparties en 132 sacs et 15Kg. Mon hernie discale s’est rappelée à mon bon souvenir. La douleur n’était pas intense (comme j’ai connu en 2018, ce qui m’avait conduit à l’hôpital pour… rien), mais elle est persistante. Cette année, elle m’a coûté une canne de marche, et un bureau électrique assis/debout qui a coûté près de 500 euros. Mais au final, c’est un excellent investissement qui se traduit par un soulagement de mon dos. Toutefois, le repos reste le meilleur remède. Mais, comme j’ai rentré ce bois au mois de juillet, cela fait depuis deux mois complets que je souffre, et que je n’ai pas pu m’occuper convenablement ni de ma maison, ni de mon épouse, ni de mes enfants, ni même de moi-même en dehors de gérer la douleur.

Mon blog 🔗

Octobre est une période importante pour moi : c’est mon anniversaire le 24, Halloween le 31, et c’est un mois que j’aime consacré au visionnage de films ou séries appropriées.

Je voulais profiter de cette occasion pour mettre en route une fonctionnalité que je prévoyais déjà en janvier : la publication de critiques de films ou de séries. Je vais mettre en place la partie technique qui va me permettre de le faire, même si, en réalité, j’ai déjà bien avancé sur ce sujet, de sorte que chaque jour du mois d’octobre, je regarderai un film ou une série, et j’en publierai ma critique.

J’aimerai le faire pour chaque période de l’année, parce que j’associe certains films et certaines séries à certains moments particuliers. Par exemple, LOST se regarde en été selon moi.

Mes autres activités 🔗

J’ai toujours voulu m’abonner à un magazine. Recevoir la surprise, chaque mois, dans ma boîte aux lettres physique, d’un emballage plastique léger recouvrant la une de mon magazine préféré. J’ai jeté mon dévolu sur l’abonnement au magazine La Recherche, qui comprend également l’envoi de Sciences et Avenir. Parallèlement, je vais régulièrement chez un marchand de journaux pour me procurer la collection Apprendre à philosopher, qui me plait beaucoup pour l’instant dans la mesure où le premier livre paru traite de Platon, et j’y ai découvert des choses très intéressantes, des similitudes avec mes propres écrits. Alors j’espère que le prochain volet, consacré à Nietzsche, sera aussi intéressant.

Je continue de prendre une heure le soir avant de me coucher pour lire l’un des meilleurs livres que j’ai lu sur la question : Sapiens, a brief history of Humankind de Yuval Noah Harari. qui m’incite vraiment à continuer à lire ses deux suites.

Et le reste 🔗

En plus de tout cela, j’ai l’intention de travailler sur Cyca, ce que je fais déjà depuis quelques jours, avec pour but de sortir une nouvelle version stable et au top. J’ai divisé le projet en de plus petites unités, librement accessibles depuis ma forge. L’étape suivante concerne le core, qui assemble tout ça et orchestre la gestion des favoris et des flux.

J’aimerais reprendre un peu l’écriture. Peut-être pas dans le but de produire un livre, mais en tout cas consigner mes pensées, mes réflexions, en plus de celles que j’écris manuellement dans des carnets de cuir. Le ton n’y est pas le même, le contexte non plus. Mes futurs écrits qui seront publiés dans ma forge auront une valeur philosophique, tandis que mes écris de plume et d’encre ont plus une valeur historique, tel un journal de ma vie dans ce monde.

Bientôt 40 ans 🔗

Ainsi, à l’aube de mes 40 ans, je suis heureux. J’ai une épouse parfaite, des enfants qui m’aiment et que j’aime, une bonne maison, du matériel pour bricoler, du matériel pour jouer, du matériel pour réfléchir, écrire, me cultiver, et un métier pour payer pour tout cela. Mes relations familiales sont itérativement moins dysfonctionnelles, et mes relations sociales s’améliorent. Il y a, certes, mon dos et mes dents qui me font souffrir, mais le bilan reste largement positif. Je me réjouis de presque tout : des 38℃ de l’été dernier, qui m’a montré que c’était ma température idéale, du froid glaçant à venir parce qu’il m’évoque les soirées jeux de société avec mon épouse, bien emballés dans des plaids polaires et des pyjamas bien chauds, entourés de nos enfants, buvant des tisanes et des chocolats chauds, mangeant des biscuits et autres pâtisseries préparées par mon épouse (qui est diplômée en la matière), dans la petite pièce qu’on a dédié à cet usage, et à laquelle on a appliqué une ambiance comfy-cozy digne de nous recevoir, nous, les chats et le chien pour un moment en famille, à sourire, profiter, être heureux, ensemble.

Le mot de la fin 🔗

Mon intention est donc de ranimer ce blog, ajouter plein de choses, en particulier des critiques de films et de séries. Et continuer de partager un peu de ma vie, en tout cas les meilleurs moments.

Merci de me lire.